Education

9 conseils pour empêcher votre enfant de mentir

Si vous êtes un parent comme moi, il est très probable que vous attraperez vos enfants en train de mentir à un moment de leur vie. Moi en ce moment, c’est le plus petit qui a 7 ans qui n’arrête pas de mentir.

Que votre enfant raconte une histoire étrange à propos de quelque chose qui se serait passé à l’école ou vous mente directement pour ne pas être puni, rassurez-vous : le mensonge est une étape normale du développement de l’enfant et n’est pas quelque chose que vous devez vous reprocher. Le truc consiste à comprendre la raison derrière les mensonges de votre enfant afin que vous puissiez trouver de manière proactive des moyens de changer son comportement.

Pourquoi les enfants mentent-ils ?

Bien que cela puisse être assez déconcertant la première fois que vous surprenez votre enfant à mentir, il est important de se rappeler que votre enfant présente un comportement normal durant son enfance, et que cela n’a probablement rien à voir avec vous et votre style d’éducation. Cela dit, si vous remarquez que votre enfant ment trop souvent, il est toujours bon de creuser plus profondément et d’essayer de comprendre POURQUOI le comportement se produit afin de pouvoir déterminer si vous devez intervenir.

Voici 4 raisons différentes pour lesquelles votre enfant peut vous mentir :

1 – Raconter des histoires.

Quand les jeunes enfants mentent, c’est généralement assez évident et bizarre. Un enfant peut brouiller les frontières entre la réalité et la fiction pour tenter de donner vie à leurs mondes imaginaires. Bien que cela puisse sembler gênant pour un parent, ce n’est généralement pas inquiétant. Prenez le temps d’écouter les histoires que raconte votre enfant, rappelez-lui gentiment les passages fantaisistes et recherchez les thèmes sous-jacents qui pourraient vous intéresser. Votre enfant peut utiliser son imagination pour essayer de faire face aux changements de la vie (nouveau bébé, nouveau foyer, début de l’école, divorce des parents, décès d’un membre de la famille, etc.), et vous pouvez en profiter pour ouvrir les voies de communication entre vous et votre enfant.

2 – Pour éviter les punitions.

Mentir pour éviter d’avoir des ennuis est extrêmement courant chez les enfants et nous verrons les stratégies pour éviter ce genre de comportement ci-dessous.

3 – Sauver la face.

Parfois, les enfants mentent parce qu’ils ne veulent pas vous fâcher ou pour s’aider à bien paraître devant leurs copains. Ceci est particulièrement fréquent chez les enfants qui luttent avec une faible estime de soi.

4 – Pour éviter les discussions déplaisantes.

Votre enfant ment peut être pour éviter de discuter avec vous de quelque chose de stressant ou de difficile, et votre réaction peut perpétuer ce cycle plutôt que de résoudre la situation. Au lieu de vous concentrer sur le fait que votre enfant ment, accordez une attention particulière à ce que ces mensonges essaient de vous dire à propos de votre enfant et à ce avec quoi il pourrait se débattre.

9 conseils pour que votre enfant arrête de mentir

1 – Ne réagissez pas

Lorsque vous attrapez votre enfant en train de mentir, votre instinct initial consistera probablement à le réprimander pour éviter que la situation ne se reproduise. Et bien que cela puisse être une approche efficace avec certains enfants, ce n’est pas toujours la meilleure option. Une meilleure stratégie consiste à prendre une profonde respiration et à évaluer le type de mensonge que votre enfant a dit avant de déterminer la meilleure réaction. Vous pouvez choisir d’ignorer le mensonge et de rediriger votre enfant si le mensonge est petit, ou vous pouvez décider de creuser plus profondément la cause du problème, auquel cas vous pouvez y revenir une autre fois.

2 – Restez calme

Que vous traitiez le problème au moment où votre enfant ment ou que vous en parliez plus tard, il est important de rester calme. Si vous réagissez négativement en criant sur votre enfant, en lui disant à quel point il vous déçoit, etc., votre enfant pourrait adopter un comportement similaire à l’avenir pour éviter ce même type de réaction. Bien que vous souhaitiez encourager l’honnêteté, vous voulez que votre enfant se sente en sécurité lorsqu’il vous dit qu’il a commis une erreur.

3 – Creuser en profondeur

Avez-vous déjà entendu parler du modèle Iceberg ? C’est assez fascinant. Selon cette théorie, les comportements médiocres observés chez nos enfants ne sont que le «sommet» d’un iceberg beaucoup plus grand. Et comme à peine 10% de l’iceberg est visible à l’œil nu, il est théorisé que les facteurs de comportement de notre enfant vivent sous la surface et que nous devons trouver un moyen de voir et de comprendre ces facteurs avant que des changements ne se produisent. Votre enfant ment peut-être pour ne pas vous décevoir, pour renforcer son estime de soi, pour protéger quelqu’un d’autre, etc. Prenez le temps d’écouter ce que votre enfant ne vous dit pas.

4 – Établissez des règles de base claires et cohérentes

Si vous voulez que votre enfant cesse de mentir, vous devez établir un ensemble de règles de la maison dans lesquelles vous définissez clairement les règles selon lesquelles vous souhaitez que votre maison soit gouvernée. Passez un peu de temps à réfléchir aux comportements avec lesquels votre enfant a le plus de difficulté (mentir), puis dressez une liste de règles que vous attendez de lui chaque jour. Gardez la liste visible quelque part pour votre enfant et revoyez-la souvent ensemble. Si vous trouvez que votre enfant a du mal à suivre les règles de la maison que vous avez définies, envisagez de le transformer en un tableau de récompenses dans lequel votre enfant gagnera une petite récompense pour avoir réussi à respecter un certain nombre de règles chaque jour (par exemple si votre enfant coche 4 cases sur 6, il obtient 15 minutes supplémentaires sur son iPad après l’école).

5 – Soyez un bon modèle

Je pense que cela va sans dire, mais si vous voulez que votre enfant soit honnête, il est important que vous adoptiez les mêmes comportements vous-même. Cela peut être particulièrement délicat quand il s’agit de petits mensonges car les lignes sont un peu floues quant à savoir quand ces sortes de contrevérités sont acceptables. Mon meilleur conseil est d’éviter de mentir devant vos enfants et de prendre le temps de discuter et d’expliquer si et quand vous devez franchir cette ligne de démarcation (par exemple pour protéger les sentiments de quelqu’un d’autre).

6 – Discutez-en

Que vous soupçonniez que votre enfant soit malhonnête ou qu’il admette vous avoir menti, assurez-vous de garder les voies de communication ouvertes. Discutez de ce qui s’est passé, travaillez ensemble pour trouver des façons de gérer la situation différemment la prochaine fois et veillez à maintenir un dialogue léger et positif pour que votre tout-petit se sente à l’aise et en sécurité lorsqu’il viendra vous voir la prochaine fois qu’il commet une erreur. Rappelez-vous que la confiance est une rue à double sens !

7 – Évitez d’essayer d’attraper votre enfant en train de mentir.

Au lieu d’essayer délibérément d’attraper votre enfant en plein mensonge et d’envenimer la situation, choisissez une approche différente. Par exemple, si vous avez demandé à votre enfant de nettoyer sa chambre avant le dîner et que vous savez que cela n’a pas été fait, envisagez de monter dans la chambre de votre enfant et de structurer la conversation de manière positive. Vous pourriez dire quelque chose comme: «Je voulais juste vous dire que le dîner sera prêt dans 30 minutes et vous demander comment vous allez faire pour que ta chambre soit rangée avant, comme je l’ai demandé ? Est-ce que je peux faire quelque chose pour t’aider à commencer ? » L’idée est de ne pas attirer l’attention sur le fait que votre demande n’a pas été complétée, ni de harceler, mais plutôt de le rappeler et d’offrir de l’aide.

8 – Louez un comportement honnête

Le renforcement est une technique fabuleuse à utiliser pour encourager le type de comportement que nous voulons voir chez nos enfants. Et bien que des formes de renforcement positives et négatives puissent aider les enfants à apprendre à se maîtriser, les recherches ont tendance à suggérer que le renforcement positif – l’acte de récompenser un enfant lorsqu’il achève un comportement souhaité pour augmenter ses chances de répéter le comportement à nouveau – est le plus efficace. Assurez-vous de féliciter votre enfant quand il dit la vérité, surtout quand cela lui est difficile. Et si vous êtes vraiment aux prises avec un enfant menteur dans votre ménage, un tableau d’autocollants peut aider à enrayer le comportement !

9 – Donner une seconde chance

Si votre enfant vous dit quelque chose que vous savez avec certitude être un mensonge, essayez de lui donner une seconde chance d’être franc. Dites quelque chose comme, « Mmm. Je ne suis pas sure que ce soit tout à fait exact. Je vais te donner quelques minutes pour repenser ce que tu m’as dit, puis nous en reparlerons.  » Gardez vos émotions en dehors de la conversation et rappelez-vous de faire des éloges positifs si votre enfant réussit à vous dire la vérité la seconde fois afin de renforcer l’idée qu’un comportement honnête mène à des interactions positives.

Laisser un commentaire